Café

Café.
Boisson noire.
Drogue stimulante légale.

Elle se mêle et se démêle dans le flux bouillonnant des veines.
Comment accepter ce liquide brûlant? Buller.
Comment le rendre sirupeux à souhait? Siroter.

Les nerfs se confondent et font croire que le sang est fait d’influx électriques.
Je suis énervée. Les nerfs à vifs. Comment comprendre une expression aussi paradoxale?
A leur paroxysme d’excitation, on les dit hors de soi.
Ne pas accepter. Déni d’activité.

L’humanité serait elle vouée à la passivité heureuse?
Tant que tu ne fais rien, tu ne nie rien, tu peux encore tout faire.
Choisir, toujours choisir.

Des questions comme « l’homme est-elle naturellement passive ou active? » ne peuvent trouver réponse. L’homme naturel n’existe pas. Même pas en laboratoire. Contrairement au rat naturellement en cage ou à la bactérie in vitro.

Contrairement à l’homme naturel qui n’existe pas, l’homme cultivé boit du café.
Surtout quand la nuit tombe à 16h.

Plouf !

Vivre, 2008

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s