Apropå…

« l’amalgame me gagne » (Des papous dans la tête à la Cité des Sciences, 2008)


Jouir de cette matière.
S’exciter sur son dos de cuir souple.
Caresser amoureusement ses cornes.
Lécher les chiffres qui les ornent.
Déguster avec un plaisir soutenu la vie qu’il exhale.
Rêver, souffler après. Y être encore.
S’étirer en le tenant à bout de bras.
Trahir ses promesses et ses prémisses.
Baver sur son compte.
Retenir son souffle brûlant entre les mains.
Sentir ses pieds ailés.

 

Le diable c’est le livre.

Stampen, Stockholm, 2010

Stampen

Déblatérer sur les lectures. Partager les découvertes. S’énerver pour de rien. Tout le Web 2.0.

Afficionados du papier, les problèmes de classement et du désintérêt chronique des âmes perdues sont définitivement réglés : http://www.goodreads.com/

Frustrés de l’unilatéralisme et autres éclectiques en herbe trouveront leur moqueur intérêt sur le concept français (ne pouvait être que français !) : http://www.senscritique.com/

L’homme naturel est passionné. L’homme cultivé est obsédé. N’est-il pas?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s