La jachère fleurie

Ça bourdonne à côté de mon oreille, comme un vrombissement de pistils ouatés. L’oreille humaine est comme une fleur, complexe et qui se déploie du bas vers le haut. De l’intérieur, vers l’extérieur.

Les mots sont nos abeilles, elles butinent nos neurones, on en tire nos idées. Onctueuses ou acides, liquides ou légères, nos pensée tartinent nos livres et de nouvelles abeilles en sortent, continuant et perpétuant le cycle, enrichissant leurs compositions de nouvelles pensées, de nouvelles oreilles-fleurs.

Certains paysans conscients et consciencieux prennent le parti et le temps de faire de jachères fleuries qui reposent, nourrissent la terre et permettent aux abeilles de faire correctement leur travail.

Faites de même avec votre esprit, mettez le au vert, reposez le de temps en temps, laissez fleurir vos oreilles un peu partout que les mots viennent s’y poser et que vos idées soient ensemencées de nouvelles informations et beautés.

Ne laissez pas les graines stériles de la culture pré-mâchées de l’homme industriel occuper votre temps et vos oreilles. Laissez libre court à cette ruche qu’est le langage pour vous butiner les synapses.

Publicités

One thought on “La jachère fleurie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s