Etincelle. Les petites femmes s’abritent derrière les gros mots.

« L’ATTRIBUT COMME EXPRESSION

Spinoza ne dit pas que les attributs existent par soi, ni qu’ils soient conçus de telle façon que l’existence suive ou découle de leur essence. Il ne dit pas non plus que l’attribut est en soi et est conçu par soi, comme la substance. Il dit seulement que l’attribut est conçu par soi et en soi. Le statut de l’attribut s’ébauche à travers les formules très complexes du Court Traité. Si complexes, il est vrai, que le lecteur à le choix entre plusieurs hypothèses : présumer des dates diverses de leur rédaction ; rappeler de toutes façon l’imperfection des manuscrits ; ou même invoquer l’état encore hésitant de la pensée de Spinoza. »

Deleuze Gilles, Spinoza et le problème de l’expression, Paris, Les Editions de Minuit, Arguments, 1968, p.33.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s