Tagged with fin du monde

Aniara : Dans l’espace, personne ne vous entend penser.

Aniara, Harry Martinson. Littérature suédoise épique interstellaire et post-apocalyptique en vers des années 50. Rien que ça. (et bien plus encore!) Une tragédie spatiale. Le synopsis est assez simple et plutôt intriguant : une navette spatiale, devant transporter des réfugiés de la terre (Doris) à la jungle vénusienne en passant par la toundra martienne, subit une … Lire la suite

Spinoza encule Hegel – JB Pouy

Jean-Bernard Pouy, Spinoza encule Hegel , Folio Policier, 1999. (Première édition, Albin-Michel, Sanguine, 1983). Chroniqué dans le cadre du challenge de Tigger Lilly : par ici Avant Mad Max, après mai 68, il y a Pouy. Petit opus, qui se lit vite, qui se déguste par paragraphe. Ça exhale la furie, ça suinte la référence … Lire la suite

Walking Dead : Courir à sa perte !

Une série évènement ! Un comics original ! Un vent nouveau sur les presque-morts. Non, monsieur, tout ceci n’est que mensonge. Laissez moi vous conter la véritable face de ces morts vivants. L’intérêt de lire et de voir – nous dirons donc raconter – des histoires de zombies est que cela permet d’éclairer l’humanité sous … Lire la suite

Challenge Littéraire – Fins du monde

L’herméneutique sauvage est ainsi, elle diverge et digresse tellement. Elle nous emmène tellement loin, et pas forcément pertinemment que l’on peine ensuite à revenir à ses brebis galeuses et ses moutons noirs. Cela m’est arrivé sur l’article précédent, voyez plutôt : DIGRESSION APOCALYPTIQUE. Je voulais avant tout ça, tout simplement présenter mon inscription à ce … Lire la suite

Si tu meurs, tu perds.

La fin du monde. La fin du mond. La fin du mon. La fin du  mo. La f n du mo  a   , du mo  a   , d    o  a   , d after, death.  Nous sommes pour l’ère chrétienne anglo-saxonne en l’an AD 2011. Quelle ironie de compter le temps, d’égrener … Lire la suite